Durreen Shanhaz, ou la Bourse au service du social