Pour la passion de l’art : après une carrière dans l’industrie, Maurice A. Amon se consacre à son rôle de mécène